Comment aider votre enfant en cas de difficultés scolaires ?

Près de 20% des enfants français présentent des difficultés scolaires. Comme vous le savez, ces dernières se traduisent par des résultats insuffisants à l’école. Mais elles peuvent également s’accompagner de comportements difficiles. Ceux-ci peuvent se manifester par une grande passivité en classe ou, au contraire, une agitation excessive.

Sachez qu’aucun enfant n’est à l’abri des difficultés scolaires. Heureusement, vous disposez de certaines méthodes préventives. Il existe aussi des solutions pour aider les plus jeunes à s’améliorer en classe. Découvrez-les dans cet article.

Lire également : Comment réparer un siège d'appoint sans dossier ?

Prévenir les difficultés scolaires

Il est possible de prévenir les difficultés scolaires. En tant que parent, vous disposez de quelques méthodes pour ce faire. L’une des plus efficaces consiste à placer vos enfants dans une crèche. De nombreuses études ont démontré que ceux qui ont intégré ce type de structure réussissent mieux à l’école. Ainsi, il convient de procéder à l’inscription crèche de votre tout-petit le plus tôt possible. Certains parents entament même les démarches avant la naissance de leur bébé pour s’assurer d’obtenir une place.

En fait, ces établissements collaborent avec des professionnels diplômés. Ils peuvent inculquer différentes valeurs aux enfants en bas âge. Ils choisissent les activités à réaliser de façon à stimuler la créativité, le sens de l’organisation, l’esprit logique, la curiosité…

A découvrir également : Caractéristiques de sélection des meubles pour enfants

Déterminer les causes des difficultés scolaires de l’enfant

Il se peut que les difficultés scolaires apparaissent dès l’enfance ou plus tard, au début de l’adolescence. Dans tous les cas, il est primordial d’en déterminer les causes. Celles-ci peuvent être très variées :

  • troubles fonctionnels,
  • manque de sommeil et fatigue,
  • troubles de l’humeur,
  • troubles du comportement,
  • somatisation (céphalées, douleurs abdominales…),
  • troubles de l’audition ou de la vue,
  • troubles du langage et/ou de l’apprentissage (dysorthographie, dyslexie…),
  • troubles psychologiques (intimidation, divorce des parents, déménagement, deuil…)…

Quoi qu’il en soit, il convient de discuter avec votre enfant pour bien comprendre la source de ses difficultés à l’école. En effet, il se peut que celle-ci ne figure pas parmi la liste ci-dessus. C’est, par exemple, le cas lorsque les résultats insuffisants sont directement liés à une matière en particulier. Il est difficile d’obtenir une telle information si vous ne parlez pas avec votre tout-petit.

En tout cas, une fois la cause des difficultés scolaires déterminée, il sera plus facile de trouver une solution adéquate au problème. Le but étant de choisir un moyen approprié pour aider votre enfant à progresser. Vous avez diverses solutions pour y arriver : soutien, rattrapage, médiation avec l’enseignant, apprentissage de méthodes de travail…

Trouver un soutien adéquat

Sachez qu’en tant que parents, vous êtes le premier soutien scolaire de votre enfant (devoirs, révisions…). Or, vous devez garder en tête qu’une pression excessive risquerait de le braquer, surtout à l’adolescence. Il convient donc de l’aider en douceur.

En même temps, vous pouvez consulter son enseignant pour connaître les différentes options qui s’offrent à vous. En principe, celui-ci peut lui donner des cours en dehors des heures d’école. Dans ce cas, ce sera mieux pour votre enfant que le soutien ait lieu chez vous et non au domicile de l’enseignant. Cela lui évitera un déplacement supplémentaire, ce qui risque de le fatiguer.

En outre, il existe plusieurs organismes privés du secteur des aides à la personne qui proposent des cours particuliers. Ceux-ci peuvent être suivis à domicile ou en groupe.

Rester positif

Si, après un certain temps, vous constatez que votre enfant ne s’améliore pas à l’école, faites preuve de patience. Si vous vous mettez en colère, votre enfant prendra peur, ce qui risque d’aggraver les choses. Montrez-lui plutôt que vous êtes confiant à son sujet. Dans ce cas, il fournira plus d’effort puisqu’il n’aura pas envie de vous décevoir. Ainsi, la décision de progresser provient aussi de lui et non uniquement de vous.

Par ailleurs, il est important que votre enfant garde confiance en lui. Pour que ce soit le cas, soulignez régulièrement ses réussites au lieu de toujours parler des améliorations qu’il doit réaliser. C’est une bonne façon de l’aider à distinguer ses forces. De cette manière, il pourra mieux travailler sur ses faiblesses.

Cet article vous a permis de savoir comment aider votre enfant en cas de difficultés scolaires. Il est essentiel de déterminer les causes de celles-ci afin de trouver la solution adéquate.

ARTICLES LIÉS