Les différents maux de ventre chez les femmes enceintes

Durant la période de la grossesse, les femmes enceintes ressentent généralement diverses douleurs. Les plus fréquentes sont notamment celles au ventre. Quels sont les différents maux de ventre chez les femmes enceintes ? Découvrez-les dans la suite de cet article.

Les douleurs à l’abdomen

Durant la période de la grossesse, les douleurs abdominales sont assez fréquentes. Elles peuvent apparaître sous plusieurs formes et notamment comme des contractions. Dans ce cas précisément, il s’agira de douleurs qui vont et viennent. Elles ne sont pas du tout constantes et peuvent durer en moyenne 60 secondes.

A voir aussi : Gérer les ingrats : astuces et conseils

Il peut arriver que ces douleurs se répètent plus ou moins souvent dans le temps. Si par exemple les contractions abdominales se produisent plus de 10 fois par jour, la patiente devra impérativement en parler à son médecin ou à la sage-femme pour des examens. Lorsqu’elles sont trop répétitives, ces douleurs peuvent s’avérer dangereuses.

Les douleurs aux ligaments

Pendant la grossesse, les maux de ventre peuvent aussi être le résultat des modifications que subit l’utérus. En général, une grossesse entraîne la modification de la taille de l’utérus qui soumet les ligaments à une certaine contrainte. Les douleurs ligamentaires se manifestent principalement par une certaine pression au niveau du bas-ventre ; la plupart des femmes enceintes décrivent cela comme une forme de tiraillements.

A lire en complément : Gestion du stress parental : les stratégies les plus efficaces à adopter

En règle générale, les douleurs aux ligaments comme une douleur bas ventre normale ne présentent pas de danger pour les femmes enceintes. Un traitement au magnésium et des étirements suffisent largement à les soulager.  

Les douleurs digestives


Les douleurs digestives s’observent souvent dès le début de la grossesse. Cela s’explique par le fait que le fœtus commence à croître de manière progressive, en même temps que l’utérus de la femme. La croissance non seulement du fœtus, mais également de la partie génitale de la femme sont à l’origine de la compression des organes digestifs.

Ces derniers une fois compressés entraîneront plusieurs autres symptômes tels que les reflux gastriques, les ballonnements, les crampes d’estomac, etc. Dans ce cas de figure, la femme enceinte devra suivre un traitement spécifique pour soulager ses éventuelles douleurs digestives. Il n’est pas non plus rare qu’une femme enceinte soit souvent constipée.

Les douleurs urinaires

La présence des douleurs urinaires pendant une grossesse est souvent le signe d’une infection. Elles peuvent quelques fois s’accompagner de saignements. Il se peut dans certains cas de figure qu’il s’agisse d’une douleur passagère qui aura complètement disparu au bout de quelques jours. Cependant, si ce n’est pas le cas et que la douleur dure plus d’une semaine, parlez-en directement à votre médecin.

Les douleurs musculaires

Plus le fœtus grandit, plus il prend du poids. Cela n’est pas sans conséquence sur les muscles qui ressentent dès lors, de plus en plus le poids. La femme enceinte ressentira donc des douleurs au bas-ventre ou au niveau des muscles de l’utérus. Les spécialistes parlent également de l’apparition de douleurs au dos, à la hanche et aux jambes au fur et à mesure que le fœtus se développe.

ARTICLES LIÉS