Comment réhabiliter votre périnée seul ?

périnée

La fragilité du périnée provoque une incontinence et laisse apparaître des fuites urinaires chez la femme. Une rééducation périnéale est de mise pour renforcer les muscles présents dans cette zone. Quelques exercices de sport et des accessoires permettent de réguler l’incontinence urinaire qui peut s’observer. Découvrez comment faire une rééducation du périnée seul à la maison et retrouver la santé.

Faire du sport

Le premier moyen pour la rééducation de votre périnée est de faire le sport. Ce dernier permet de maintenir la santé, mais de renforcer également les muscles de la zone périnéale. L’un des premiers exercices à faire est la gymnastique du périnée.

Lire également : Gérer les conflits entre frères et sœurs : les clés pour une harmonie familiale retrouvée

Elle consiste à bloquer ou à contracter votre ventre et les muscles de la zone périnéale pendant quelques secondes puis à les relâcher. Les exercices de kegel permettent également de renforcer votre périnée et de limiter l’incontinence et les fuites urinaires. Il suffit de vous mettre sur le dos, de plier les genoux et de contracter votre anus et vos abdos avant de relâcher délicatement.

Ces différents exercices vont renforcer les muscles qui composent le plancher pelvien chez la femme. Par conséquent, votre santé sera meilleure avec une disparition progressive de votre incontinence urinaire et le retour d’une bonne santé.

A découvrir également : Trouver l'équilibre entre travail et famille : les défis à relever

Utiliser une sonde connectée

Le sport n’est pas le seul exercice pour faire une rééducation de votre périnée. L’utilisation d’une sonde connectée peut solidifier les muscles de la partie périnéale. C’est un accessoire qui permet de faire des exercices en biofeedback. En effet, il faudra plonger la sonde dans votre vagin et activer le programme sur l’appareil connecté qui y est associé.

Cette méthode de biofeedback permet de suivre avec précision le processus de rééducation du périnée et réguler l’intensité des exercices. C’est une technique qu’il ne faut pas confondre avec celle d’électrostimulation. Très tôt, la sonde réduit l’incontinence et les fuites urinaires tout en régulant votre état de santé.

Mettre en place un exercice comportemental

périnée

La rééducation périnéale peut passer par un exercice comportemental. C’est une astuce efficace pour lutter contre l’incontinence ou fuite urinaire chez les femmes. Cet exercice de rééducation périnéale consiste à s’organiser pour aller aux toilettes à des heures précises, même dans la mesure où une envie pressante survient avant le temps défini.

Dans ce cas, votre abdomen et le périnée doivent être contractés durant environ 15 secondes. Au cours de l’exercice de la rééducation périnéale, vous pouvez aussi détourner votre attention sur l’envie urinaire. De cette façon, vous maîtrisez les muscles qui se situent au niveau du plancher pelvien.

Il s’agit d’une méthode de rééducation périnéale aussi efficace que celle du biofeedback et d’électrostimulation. Un périnée réhabilité veut aussi dire que vous êtes en bonne santé.

Faire recours à un dispositif d’électrostimulation

L’usage d’un appareil d’électrostimulation peut participer à la rééducation périnéale. C’est un dispositif qui tonifie les muscles du périnée grâce à des contractions provoquées. L’appareil d’électrostimulation est d’autant plus efficace pour vous aider à éliminer toute incontinence urinaire. Vous pouvez opter pour un modèle à sonde ou un autre qui en est dépourvu.

Lorsque le premier appareil est inséré dans le vagin ou par l’anus, une décharge est envoyée pour stimuler le périnée. En ce qui concerne le modèle sans sonde, des électrodes sont disposées au niveau des cuisses. Le courant libéré va jusqu’au niveau du plancher pelvien pour cibler les muscles qui s’y trouvent.

Le dispositif d’électrostimulation est à utiliser au plus deux fois dans une même journée. Les séances peuvent durer entre 20 et 30 minutes pour donner le résultat attendu.

 

Pratiquer des exercices de respiration pour renforcer le périnée

En plus de l’utilisation d’un appareil d’électrostimulation, il est aussi possible de renforcer les muscles du périnée en pratiquant des exercices de respiration. Effectivement, une bonne respiration peut aider à tonifier et à raffermir cette zone.

Il existe plusieurs types de techniques respiratoires pour renforcer le périnée. L’une des plus courantes est la respiration abdominale. Elle consiste à inspirer profondément par le nez tout en gonflant son ventre et expirer lentement par la bouche en contractant ses muscles abdominaux et pelviens. Vous devez répéter cet exercice sur quelques minutes chaque jour.

Une autre technique qui permettra un meilleur contrôle musculaire est la respiration diaphragmatique. Cette méthode implique que vous inspirez profondément en remplissant vos poumons avec votre diaphragme, puis expirez doucement tout l’air dans vos poumons.

Faire recours régulièrement aux exercices respiratoires aide efficacement à restaurer les fonctions normales du plancher pelvien. Cela aura pour résultat une amélioration significative du bien-être physique ainsi qu’une qualité optimale pour vos activités sexuelles. N’hésitez donc pas à essayer ces différentes techniques afin d’améliorer votre condition physique au quotidien !

Adopter une alimentation adaptée pour favoriser la santé du périnée

Au-delà des exercices physiques et l’utilisation d’un dispositif d’électrostimulation, l’alimentation joue aussi un rôle crucial dans la réhabilitation du périnée. Effectivement, certains types d’aliments peuvent contribuer à renforcer cette zone du corps.

Le premier aliment recommandé est le yogourt probiotique. Les bactéries présentes dans ce yogourt sont considérées comme bénéfiques pour le système digestif et permettent de maintenir un équilibre sain des bactéries dans notre corps. Cela peut aider à prévenir les infections urinaires qui peuvent affaiblir les muscles du plancher pelvien.

Il faut privilégier la consommation de fibres solubles, qui se trouvent principalement dans les légumes, fruits frais ou secs ainsi que certaines céréales complètes telles que l’avoine. Ces fibres favorisent une bonne digestion en aidant à réguler la digestion des aliments par l’estomac et en facilitant leur passage dans nos intestins.

La troisième catégorie d’aliments cruciale pour renforcer son périnée est les sources naturelles riches en vitamines B12 et D3. On retrouve ces nutriments essentiels notamment chez les poissons gras (saumon, thon) ou encore chez certains produits enrichis tels que le lait ou le tofu. Ces vitamines bonnes pour votre santé osseuse aident aussi au maintien des muscles soutenant le plancher pelvien.

Vous devez éviter les aliments épicés, acides ou piquants, qui peuvent causer des irritations dans la zone du périnée. Vous devez réduire la consommation excessive de caféine ou d’alcool.

Adopter une alimentation saine et diversifiée peut aider à maintenir le bon fonctionnement du système urinaire ainsi qu’à prévenir l’affaiblissement des muscles pelviens. N’hésitez pas à consulter un diététicien spécialisé en réhabilitation périnéale pour plus de conseils sur les choix alimentaires adaptés pour votre corps.

ARTICLES LIÉS