Les toupies : objets de jeu ou de curiosité ?

De manière générale, la toupie est un jouet destiné à tourner sur lui-même le plus longtemps possible. La rotation de la toupie doit être en équilibre sur sa pointe. La toupie a une forme conique munie d’une pointe sur laquelle elle se maintient en équilibre. Elle est connue depuis l’antiquité et elle continue d’être utilisé jusqu’à nos jours. Il existe une multitude de toupies, mais ces toupies ont le même principe de fonctionnement. Découvrez à travers cet article, ce que c’est que la toupie.

Toupie (Description)

La toupie a fait son apparition au XVIIIe siècle ou au début du XIXe siècle. Par ailleurs, elle a fait son apparition en Amérique ou en Europe entre 1780 et 1820. C’est un objet qui a été fabriqué pour être utilisé dans le cadre de jeux. La toupie est faite en ivoire et à une forme circulaire. De plus, sa portion supérieure est hémisphérique et son sommet forme une courte tige.

A lire également : Les sites touristiques à voir aux USA pendant un séjour

La portion inférieure de la toupie est en « V ». Elle forme ainsi une pointe qui est émoussée. On remarque sur la hauteur de la toupie, une fente qui est visible sur le côté. De plus, la surface de cet objet est recouverte de multiples petits enfoncements.

En résumé, la toupie est un objet entier fabriqué artisanalement. Elle mesure en tout 1,2 cm de diamètre et 1,55 cm de hauteur.

A découvrir également : Les pistes pour une diversification alimentaire réussie

Toupie : Principe de fonctionnement de ce curieux objet 

En effet, les toupies sont faites en différentes matières. Cela signifie, qu’on peut trouver des toupies en poterie, en pierre, en bois, en bambou et en terre cuite.

Ainsi, pour jouer à la toupie, il suffit de tenir d’une main un fouet enroulé étroitement. Ce fouet doit être autour de la partie supérieure de l’axe et empoigner la toupie de l’autre. Ensuite, vous devez fouetter la toupie en arrière jusqu’à ce que celle-ci tombe par terre et tourne. Pour la garder en mouvement, il faut la fouetter continuellement.

Au fil du temps, de nombreuses formes de toupies ont fait leur apparition. Mais, il a été constaté que le principe de base est toujours le même.

Tout d’abord, vous devez disposer d’une masse équilibrée. Elle doit posséder un centre de gravité sur son axe de rotation. Par la suite, il doit y avoir un grand moment d’inertie par rapport à l’axe. C’est-à-dire que, la masse répartie doit être loin de l’axe.

Ensuite, il doit y avoir un contact ponctuel sur l’axe plus ou moins proche avec le sol. Cela a un impact sur la diminution des effets du frottement. Enfin, il y a un système de mise en rotation qui permet de lancer la toupie convenablement. Ce système de rotation peut être une tige ou une ficelle. Lorsque la toupie est en rotation, elle se comporte comme un gyroscope.

Avec la toupie, il est possible de jouer de différentes façons. Vous pouvez par exemple tenir compte de la durée de rotation, soit de la longueur parcourue. Mieux encore, vous pouvez pratiquer le jeu de massacre dont le but est de faire tomber le maximum de quilles.

Toutefois, il est tout à fait possible d’augmenter le temps de rotation en abaissant le centre de masse. Vous devez aussi impérativement minimiser la friction au niveau de l’embout et répartir la masse loin du centre. C’est cela qui représente le grand moment d’inertie.

Toupie (Différents types de toupies)

Depuis l’existence de la toupie à nos jours, il en existe différents types. Ces toupies se présentent sous différents aspects. En voici ci-dessous quelques-uns :

  • Le hand spinner ou le fidget spinner : Il s’agit ici, d’une toupie plate sur un axe avec plusieurs branches lestées.
  • Le sabot est une sorte de toupie utilisée très souvent par les enfants. Il suffit de la tourner en la fouettant avec une lanière.
  • Le dreydel ou le sevivon est une toupie qui possède 4 faces. Elle est généralement jouée traditionnellement pour la fête juive d’Hanoucca.
  • Il y a aussi le trompo. Il s’agit là d’une toupie espagnole à ficelle.

Ensuite, nous avons la toupie de précision. C’est une toupie qui a une apparition récente et est généralement utilisée par les collectionneurs. Il y a des toupies extrêmement dispendieuses qui sont usinées avec des précisions égalant celles de l’industrie spatiale.

Ces toupies sont construites à l’aide des métaux ou des alliages. Quelquefois, elles sont construites avec des matériaux rares comme le tungstène, le titane, le zircon. On remarque parfois que les toupies sont assemblées de plusieurs parties de compositions différentes.

Afin d’augmenter les temps de rotation,  la pointe des toupies est munie d’une minuscule bille parfaitement lisse réalisée en matériau dur. Ces matériaux peuvent être de la céramique, du carbure de tungstène, du ruby, etc.

Le genre de toupie ayant une pareille composition est limité à un diamètre d’un pouce (2,54 cm). Avec un peu d’entraînement, il est possible de dépasser les 10 minutes de rotation.

D’un autre côté, nous avons le levitron. Il s’agit d’une toupie magnétique qui permet de « léviter » au-dessus de sa base. Enfin, nous avons le beyblade qui est fabriqué en métal de fusion. C’est une toupie qui est assemblable en 5 pièces. Cela signifie que vous pouvez personnaliser la toupie à sa guise. Vous pourriez donc modifier son inertie, son aspect, son lanceur, etc. pour la rendre plus performante.

ARTICLES LIÉS